AISLF Tunis 2020

Les partenaires institutionnels de l'AISLF



L’Université Toulouse Jean Jaurès, université d’arts, lettres et langues et sciences humaines et sociales, est membre fondateur de l'Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées. Elle s’inscrit dans une longue tradition d’humanisme et d’ouverture disciplinaire. Créée en 1229, elle connaît au XVIème siècle, une grande renommée, puisqu’elle accueille des humanistes prestigieux tels Michel Servet, Étienne Dolet, Michel de l'Hospital, Rabelais et probablement Montaigne. En 1808, devenue Université impériale, elle regroupe les facultés de théologie catholique et protestante, des lettres, de droit, des sciences et une école de médecine. Au XXe siècle, l'Université des lettres atteint son plein développement : elle quitte le centre ville en 1968 pour s'installer définitivement en 1971 dans le nouveau quartier du Mirail.


Le Centre national de la recherche scientifique est une institution de recherche parmi les plus importantes au monde. Pour relever les grands défis présents et à venir, ses scientifiques explorent le vivant, la matière, l’Univers et le fonctionnement des sociétés humaines. Internationalement reconnu pour l’excellence de ses travaux scientifiques, le CNRS est une référence aussi bien dans l’univers de la recherche et développement que pour le grand public.


Association d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche et opérateur de la Francophonie universitaire, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) regroupe 990 universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique utilisant la langue française dans 118 pays. Créée il y a près de soixante ans, elle est l’une des plus importantes associations d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche au monde. Elle est également l’opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche du Sommet de la Francophonie, dont le prochain se tiendra à Tunis en 2020. À ce titre, elle met en œuvre, dans son champ de compétences, les résolutions adoptées par la Conférence des chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage.


Les partenaires institutionnels du Congrès 2020



UTM

L'Université de Tunis El Manar, principal partenaire du congrès de l’AISLF, est actuellement présidée par Monsieur Fethi Sellaouti. Créée en 1987, elle regroupe les établissements d'enseignement supérieur et de recherche les plus anciens et prestigieux de Tunisie. Elle est pluridisciplinaire et couvre de nombreux domaines scientifiques : droit et sciences juridiques, lettres, protection de l’environnement, santé, science de la vie, sciences économiques et de gestion, sciences et techniques de l’ingénieur, sciences fondamentales, sciences humaines, sciences informatique et télécommunication, sciences médicales et paramédicales, sciences sociales et du comportement.

L’UTM mettra à la disposition du Congrès les locaux de la faculté de droit et de sciences politiques, de la faculté d'économie et de sciences de la gestion et de l’École nationale d’ingénieurs de Tunis (ENIT).


UTM

Le Centre arabe des recherches et de l’étude des politiques de Tunis (CAREP Tunis), partenaire scientifique du Congrès de l’AISLF à Tunis, a été créé en 2014 et il est actuellement dirigé par Monsieur Mehdi Mabrouk, sociologue et universitaire. Cette association vise à soutenir la recherche sur le monde arabe et le Maghreb dans les domaines des sciences humaines et politiques et à favoriser la production et la dissémination du savoir scientifique en provenance du et portant sur le monde arabe afin de remédier à la trop faible mise en valeur de ces travaux de recherche. Elle constitue un lieu de rencontre et de débats à travers des séminaires et des tables rondes entre chercheurs des différentes aires géographiques et scientifiques. Le Carep est partenaire de l'AISLF, pour l'organisation de formations doctorales : deux sessions ont été organisées en 2018 et 2019, réunissant des étudiant·e·s venus des pays maghrébins et d’Afrique subsaharienne. Le Carep contribue au soutien d'étudiant·e·s du Sud (bourses) afin de leur permettre de participer au Congrès.


Cité de la culture

S'étendant sur une superficie de près de huit hectares situés en plein centre-ville de Tunis, la Cité de culture est une méga-structure dédiée à la culture et à la création qui a été inaugurée le 21 mars 2018. Dotée d’un équipement technique ultra-moderne et abritant une pluralité d’institutions, de salles de spectacle, dont un théâtre d’opéra, et d’espaces de création, la Cité de la culture réunit plusieurs pôles : celui de la musique et de l’opéra, celui de la littérature et du livre, ainsi que le Centre national du cinéma et de l’image, où se trouve la cinémathèque tunisienne, et le Musée national d’art contemporain et moderne. La Cité de la culture nous ouvrira son théâtre de l’opéra pour l'ouverture du Congrès, le 6 juillet 2020, et d’autres salles pour les plénières de fin de journée (18h-20h30) prévues durant le semaine. Notre présence dans la Cité permettra aux congressistes d’investir cet espace culturel majeur, le plus important de la ville de Tunis.


Créée en février 1993, l’Association tunisienne de sociologie (ATS) regroupe enseignant·e·s, chercheur·e·s et doctorant·e·s tunisien·ne·s afin de défendre la discipline dans sa pluralité et sa diversité. Elle a pour objectifs de promouvoir la sociologie par l’enseignement et la recherche scientifique, d'ouvrir des perspectives d’articulation de la discipline avec son environnement, d'œuvrer pour l'insertion des jeunes sociologues dans le marché de l’emploi, de renforcer et d'approfondir les études empiriques et les recherches-action en rapport avec les besoins des différents acteurs locaux. L'ATS organise enfin des séminaires et des colloques en Tunisie, tout en s'ouvrant sur la communauté scientifique internationale.


IRMC

L'institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC), est un centre français de recherche en sciences humaines et sociales, à vocation régionale, basé à Tunis. Il est placé sous la tutelle du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères et, depuis 2000, du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). L'IRMC contribue, avec la communauté scientifique maghrébine et européenne, au développement de la recherche sur le Maghreb. C’est aussi un lieu de formation et d'exercice de la recherche et il accueille de nombreux jeunes chercheur·e·s. Sa directrice, Oissila Saaidia, membre du Conseil scientifique local, a contribué avec son équipe à la préparation de la session plénière « Sociologie africaine et maghrébine », qui aura lieu le jeudi 9 juillet, à 18h. L’IRMC manifeste également son soutien, notamment par une prise en charge de jeunes doctorant·e·s maghrébin·e·s souhaitant participer au Congrès.


IFT

L’Institut français de Tunisie (IFT) est un des principaux instruments de mise en œuvre de la politique de coopération de la France en Tunisie, conformément à l’esprit de partenariat qui préside aux relations entre les deux pays. Il finance, initie, conduit et appuie un ensemble d’actions et de projets portant sur de nombreux domaines, éducatif, universitaire, scientifique, linguistique, technique, institutionnel et culturel. Depuis la Révolution, dans un contexte de transition vers la démocratie, l’action de l’IFT s’articule autour d’un certain nombre d’objectifs, dont l’appui au processus de démocratisation en Tunisie et l’affermissement de l’État de droit et le développement des les liens entre sociétés civiles tunisienne et française. Pièce-maîtresse dans le processus de préparation du sommet de la Francophonie à Tunis en 2020, il sera également un appui important de notre Congrès.


Académie

L’Académie des sciences, des lettres et des arts, Beit Al-Hikma, partenaire du Congrès de l’AISLF à Tunis, organisera une session où seront débattues les manifestations plurielles des « modernités tunisiennes » en présence de trois éminents orateurs, un historien, un juriste et un économiste. Créée en 1992, l’Académie compte cinq départements : sciences naturelles et mathématiques, sciences humaines et sociales, sciences islamiques, lettres et arts. Elle a pour missions de réunir des hommes et femmes de culture afin d’œuvrer au développement de la recherche. Elle s’attache aussi à échanger avec des institutions semblables à travers le monde. Ses missions consistent à promouvoir et enrichir la langue arabe, à protéger le patrimoine dans les domaines de la recherche et de l’édition et à encourager la diffusion d’œuvres de l’esprit et de l’art. Situant ses réflexions sur le passé et le présent de la Tunisie elle offre un lieu propice au débat sur un pays en plein mouvement. L’Académie siège dans un somptueux palais construit en 1866, appelé à l’époque Husseinite le Palais Zarrouk. Il est érigé sur le magnifique site archéologique de Carthage, au niveau des Thermes d’Antonin et offre une vue de toute splendeur sur la mer.


IFT

Créée en 2018, la Cinémathèque Tunisienne est un département du Centre national du cinéma et de l'image. Elle a pour mission de sauvegarder et de valoriser les films de patrimoine en les destinant aux publics d'aujourd'hui et de demain. Elle résiste ainsi à l'effritement de la mémoire. Pont entre les générations de cinéastes et de cinéphiles, cette école du regard propage la culture cinématographique en se mettant en phase avec les préoccupations des acteurs de la société civile.


Les partenaires de l'organisation du Congrès 2020



AFTURD

Créée le 13 janvier 1989, l’Association des femmes tunisiennes pour la recherche sur le développement, AFTURD, a pour mission de défendre les droits des femmes et de promouvoir la culture de l’égalité et de la citoyenneté effective, essentiellement à travers les études, les publications, le plaidoyer, la formation, la sensibilisation et la recherche-action. L’AFTURD a fait face après le 14 janvier 2011 à de nouveaux enjeux et défis pour concrétiser les principes qu’elle a toujours défendus : la parité, l’égalité de genre, la constitutionalisation des droits des femmes, la levée des réserves à la CEDAW et l’affirmation du caractère civil de l’État. Elle a contribué à la dynamique qui a permis l’émergence de la nouvelle Constitution. Elle a également été active à l’occasion des élections législatives, présidentielles et municipales pour inciter les femmes à s’impliquer dans tout le processus électoral et développer leur participation au leadership politique. L’AFTURD est engagée dans la lutte contre toutes les formes de discrimination et de violence à l’égard des femmes, qui constituent une atteinte à leur dignité et un obstacle à leur autonomie. Pour le Congrès, l'AFTURD prend en charge une part de la communication et organise les pauses et la restauration du midi, à la Cité de la culture le lundi et à l'université El Manar les autres jours.


IFT

Le Mövenpick Hotel Gammarth Tunis est un hôtel unique et moderne conçu pour les clients pour lesquels le mot d'ordre est la perfection. Situé dans un quartier résidentiel exclusif, cet hôtel surplombe les superbes baies de la Méditerranée ainsi que les collines de Sidi Bou Saïd. L'hôtel est situé à quelques minutes seulement de La Marsa et de Carthage. Il accueillera la soirée festive du Congrès, le mercredi 8 juillet à partir de 21h.